Rejoignez-nous pour célébrer les peuples et les communautés autochtones

Juin est le Mois national de l'histoire autochtone. Pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens, c’est une occasion de réfléchir aux histoires, aux sacrifices, aux cultures, aux contributions et aux forces uniques de nos Premières Nations, des Inuits et des Métis, car ce n'est qu'en comprenant notre passé que nous pouvons espérer créer un avenir meilleur.

Le Mois national de l'histoire autochtone invite les peuples autochtones à célébrer leur histoire dans un esprit de fierté et de préservation. C'est aussi une occasion pour les Canadien.ne.s non autochtones d'apprendre et de montrer la reconnaissance du rôle que les Peuples Autochtones ont joué et continuent de jouer dans le façonnement du Canada.

En collaboration avec Indigenous Works, le CCDI est fier d'honorer un groupe désigné de personnes autochtones multidisciplinaires au Canada qui, en tant que membres d'organisations à la fois importantes et locales, s'efforcent de créer des changements positifs dans leurs communautés et au Canada en général.

Apprenez-en davantage sur une variété d'individus impressionnants qui contribuent à la mosaïque diversifiée de notre pays, d'un océan à l'autre.

Pat Baxter
Consultante sur les questions autochtones

Patricia Baxter se spécialise dans le développement, l'animation et la formation organisationnels avec les peuples autochtones à travers le Canada. Ses efforts incluent des animations majeures lors de forums nationaux et de tables rondes, abordant les problèmes des femmes dans les domaines du développement économique, ainsi que sa participation en tant que membre du conseil d'administration d'Indigenous Works depuis sa création. Pendant plusieurs années, elle a agi à titre de coprésidente de cet organisme. Pat continue de travailler aux niveaux communautaire, régional et national sur les questions autochtones.

Elle est l'ancienne coprésidente de la Fondation canadienne des femmes et a travaillé avec le Women's Economic Development Consortium (trad. : Consortium pour les femmes et le développement économique). Ces activités ont mené à la création d'une bourse à l'Université Trent – Patricia Baxter Anishnawbe Kwe Award.

Depuis 1994, Pat travaille à son compte avec une variété de clients dans les secteurs public/privé et avec des organisations à but non lucratif à travers le Canada. Elle fait du bénévolat auprès de plusieurs organismes nationaux et régionaux au Canada. Pat aime travailler sur le développement des ressources humaines, le développement des capacités et le développement organisationnel.

Patricia est membre de la Première Nation Shegundiah et habite actuellement à Aylmer, au Québec.

Apprenez à mieux connaître Pat sur LinkedIn

Stanley Barnaby
Chef de la direction par intérim, Joint Economic Development Initiative

Stanley Barnaby fait partie de la Joint Economic Development Initiative (JEDI) depuis 2015. Il a d'abord rejoint l'équipe en tant que stagiaire en finance, mais a progressivement occupé des postes de plus en plus difficiles au cours de son mandat au sein de l'organisation et est actuellement chef de la direction par intérim.

Stanley est de la Première Nation Listuguj Mi'gmaq. Il est allé à l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB) à Fredericton où il a obtenu son baccalauréat en affaires. De là, il a obtenu sa certification de Technician Aboriginal Economic Developer (TAED) (trad. : technicien en développement économique autochtone) par l'intermédiaire de Cando et son certificat en administration des affaires des Premières Nations de l'UNB par l'intermédiaire du Mi'kmaq-Maliseet Institute (MMI).

Pendant qu'il travaille chez JEDI, Stanley a continué à développer ses compétences en complétant le certificat du programme de perfectionnement en gestion et le certificat de maîtrise en gestion de projet du College of Extended Learning de l'UNB. Il a également obtenu sa certification Professional Aboriginal Economic Development (PAED) (trad. : professionnelle en développement économique autochtone) par l'entremise de Cando.

Stanley aime aussi donner en retour et fait du bénévolat de diverses manières. Il a été mentor pour les jeunes avec le programme In.Business de l'Université du Cap-Breton pendant trois ans, où il a encadré des jeunes autochtones de 10e, 11e et 12e année à travers des défis liés aux affaires toutes les deux semaines. Stanley est également membre de la Commission de développement économique de sa communauté d'origine où il fournit des conseils pour accroître le développement économique.

En 2015, Stanley a été président du comité consultatif des jeunes pour Cando et a dirigé le développement du Sommet des jeunes de Cando, qui a connu du succès au cours des dernières années. Puis, en 2018, il a été élu au conseil d'administration de Cando en tant que représentant du N.-B. et de l'Île-du-Prince-Édouard où il a servi pendant trois ans et a récemment été élu pour un deuxième mandat tout en étant élu président de Cando au début de 2021.

Apprenez à mieux connaître Stanley sure www.jedinb.ca et www.edo.ca.

Photo of Mary Simon

Mary Simon
Négociatrice principale, Nunavik, Autodétermination

Mary May Simon a atteint une reconnaissance nationale et internationale pour son travail sur les questions arctiques et autochtones. Tout au long de sa carrière distinguée, Mme Simon s'est engagée à rechercher des solutions et politiques diplomatiques aux défis auxquels fait face la région arctique du Canada – l'Inuit Nunangat – la patrie des Inuits du Canada, et à l’échelle mondiale en tant qu’ambassadrice du Canada aux Affaires circumpolaires, ambassadrice au Danemark et avec le Conseil de l’Arctique et le Conseil circumpolaire inuit.

Née à Kangirsualuujuaq (George River) dans la baie d'Ungava, Mme Simon a commencé sa carrière comme animatrice de radio au service nord de CBC. Lorsqu'elle était une jeune femme, elle a occupé une série de postes de direction avec l’Association des Inuits du Nouveau-Québec et l'Inuit Tapiriit Kanatami, centrés sur la négociation du premier accord sur les revendications territoriales au Canada. En tant que présidente de la Société Makivik, elle a participé directement à la mise en œuvre de la Convention de la Baie James et du Nord québécois, ainsi que dans la protection et la promotion des droits des Inuits en vertu de cette entente. Avec d'autres chefs autochtones, Mme Simon a participé aux efforts qui ont entraîné la reconnaissance historique des droits ancestraux et issus de traités dans la Constitution du Canada.

Dans son rôle de présidente d'Inuit Tapiriit Kanatami, Mme Simon a dirigé un processus qui a mené à la première stratégie nationale sur la scolarisation des Inuits. Mary Simon a été une voix nationale reconnue pour les préoccupations des Inuits et la coopération entre les nations de l'Arctique. Plus récemment, à la demande de la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, Mary a été représentante ministérielle spéciale et a entrepris des consultations dans tout l'Arctique qui ont mené à un rapport intitulé A Shared Arctic Leadership Model (trad. : Un modèle de leadership partagé dans l’Arctique) qui a ensuite servi de base à l'élaboration et à la publication du Cadre stratégique pour l'Arctique et le Nord du Canada.

Mary Simon est lauréate de 12 diplômes honorifiques, dont l'Université McGill et l'Université Queen's, et est officière de l'Ordre du Canada et de l'Ordre national du Québec, et a reçu l'Ordre d'or du Groenland.

L'Université Trent a été honorée d'avoir une personne aussi exceptionnelle en tant que septième chancelière. Mary Simon est également revenue pour servir en tant que chancelière de la collation des grades en 2002 après la mort de Peter Gzowski en janvier de la même année.

Mary est récipiendaire de la Médaille du Gouverneur général pour la nordicité, d'un Prix nationaux d'excellence décernés aux Autochtones et de la Médaille d'or de la Société géographique royale du Canada. Elle est membre de l’Institut arctique de l’Amérique du Nord et de la Société géographique royale du Canada.

Apprenez à mieux connaître Mary sur https://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Simon et https://www.rcaanc-cirnac.gc.ca/fra/1469123230304/1537886915798.

Darrell Beaulieu
Président et chef de la direction, Denendeh Group of Companies

Darrell Beaulieu est né et a grandi à Yellowknife, la capitale des Territoires du Nord-Ouest, et a effectué trois mandats en tant que chef de la Première Nation des Dénés Yellowknives, dont le territoire traditionnel entoure la région de la capitale. En octobre 2005, Darrell a été nommé président et chef de la direction de Denendeh Investments Incorporated (DII) par son conseil d'administration. Avant d'être nommé à DII, M. Beaulieu était le président fondateur de Deton'Cho Corporation et Deton'Cho Diamonds. M. Beaulieu a été employé ou a travaillé à son compte dans divers aspects de l'exploration minérale dans les Territoires du Nord-Ouest pendant de nombreuses années et a siégé au conseil d'administration de la Mine Training Society et de la NWT Chamber of Mines.

À l'heure actuelle, Darrell siège au conseil d'administration de la NWT Law Foundation, de Northland Utilities (Yellowknife et T.N.-O.) et, depuis 2005, a été nommé président de la Northwest Territories Business Development Corporation (BDIC) par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Il est également président de l'Akaitcho Business Development Corporation. 

En tant que président et chef de la direction, M. Beaulieu assure le leadership, la vision et la présence publique de DII.  

Apprenez à mieux connaître Darrell sur www.denendehinvestments.ca

Kory Wilson
Directrice exécutive, Initiatives et partenariats autochtones, British Columbia Institute of Technology

Kory Wilson (Kwakwaka’wakw), B. Sc., LL. B., est directrice générale des initiatives et partenariats autochtones autochtones pour le British Columbia Institute of Technology. Elle est présidente du Comité national sur l’éducation des Autochtones de Collèges et instituts Canada et présidente du Groupe d'affinité autochtone de la World Federation of Colleges and Polytechnics.

Kory possède plus de 20 ans d'expérience dans l'enseignement postsecondaire, le développement communautaire et la profession juridique. Avec un profond engagement envers l'éducation, elle sait que des solutions innovantes et créatives sont impératives pour faire passer de la réconciliation à la réconciliACTION. L'éducation et l'accès aux connaissances sont essentiels pour faire avancer tout le monde. Quand les gens savent mieux, les gens réussissent.

Apprenez à mieux connaître Kory sur Twitter et Reconciliation in post-secondary education requires courage and humility

Dr Gary Evans
Wolastoqiyik (Malécite)/Patrimoine des colons
Professeur titulaire, Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Le Dr Evans a occupé des postes dans le passé tels que vice-président international, chef de division, directeur et associé pour diverses entreprises, et avant de rejoindre l'UPEI, il était PDG de KPMG Consulting pour l'Europe centrale et orientale. Son poste précédent chez KPMG était celui de chef de division (secteur chimique, pharmaceutique et énergie) pour l'audit fiscal et le conseil. Le Dr Evans occupe un certain nombre de postes au sein de conseils d'administration de revues universitaires et, en tant que membre autochtone de la communauté, soutient fermement les appels à l'action de la CVR et est un défenseur de la diversité et de l'égalité des genres.

Apprenez à mieux connaître Gary sur https://islandscholar.ca/people/gevans.

Dre Florence Glanfield
Vice-rectrice (programmation et recherche autochtones) et professeure, enseignement des mathématiques, Université de l'Alberta

La Dre Glanfield est actuellement vice-rectrice (programmation et recherche autochtones) et professeure d'enseignement des mathématiques au département. Elle est membre associée de la faculté affiliée au Centre de recherche pour la formation et le perfectionnement des enseignant.e.s de l'Université de l'Alberta. Elle a obtenu son doctorat en 2003 du département, étudiant la compréhension des enseignant.e.s de mathématiques.

La Dre Glanfield est d'ascendance métisse du nord-est de l'Alberta. Ses intérêts de recherche explorent les expériences des individus (enseignant.e.s et apprenant.e.s) ainsi que des collectifs d'apprenant.e.s / de communautés avec les mathématiques et l'apprentissage des mathématiques. La Dre Glanfield collabore avec des collègues et s'est engagée dans des projets de recherche avec des communautés autochtones canadiennes, des jeunes autochtones urbain.e.s, des enseignant.e.s de mathématiques au primaire et au secondaire, ainsi que des enseignant.e.s et des formateur.trice.s d'enseignant.e.s en Tanzanie et au Rwanda.

Deux des projets de recherche actuels de la Dre Glanfield, menés avec des collègues de l'Alberta, du Québec et de la Nouvelle-Écosse, explorent les façons dont les systèmes de connaissances autochtones et « occidentaux » interagissent dans l'enseignement des mathématiques et des sciences.  

En tant que présidente du département de l'enseignement secondaire (2012 - 2019), la Dre Glanfield a exploré des voies pour que les locuteur.trice.s de langues autochtones puissent devenir des enseignant.e.s certifié.e.s dans la province de l'Alberta.

Apprenez à mieux connaître Florence sur apps.ualberta.ca/directory/person/glanfiel#Overview et https://www.researchgate.net/scientific-contributions/Florence-Glanfield-2167112171.

Photographie par Laura Sou

Thomas Benjoe
Président & chef de la direction, FHQ Developments
Président, Chambre de commerce de la Saskatchewan

Thomas Benjoe apporte une vaste expérience dans les initiatives liées aux Premières Nations, y compris le développement économique, l'entrepreneuriat, le développement communautaire, l'administration des affaires et les services bancaires commerciaux. Il possède une solide expérience professionnelle et un engagement personnel envers le partenariat, l'établissement de relations et la négociation fondée sur les intérêts.

M. Benjoe est fortement engagé dans le développement des entreprises autochtones et la vision directrice de FHQ Developments : l'obtention de partenariats commerciaux qui se traduisent par la création de richesse et la part des capitaux propres des Premières Nations dans des secteurs économiques clés.

M. Benjoe est membre fondateur du conseil d'administration de FHQ Developments et a été directeur pendant 6 ans. Il a travaillé comme est un banquier commercial de RBC où il a servi le marché autochtone dans toute la Saskatchewan. Il a participé à la création du Camp d'entrepreneuriat des jeunes autochtones de l'Université des Premières Nations du Canada (First Nations University of Canada ou FNUniv).

Thomas est diplômé en administration des affaires de FNUniv et a concentré sa formation sur les affaires, le développement économique et la gouvernance des Premières Nations. Il est également un directeur professionnel certifié de Brown Governance.

Apprenez à mieux connaître Thomas sur www.fhqdev.com

Dawn Madahbee Leach
Présidente du conseil d'administration, Conseil national de développement économique des Autochtones

Dawn Madahbee Leach, Anishinabe-kwe et membre de la Première Nation Aundeck Omni Kaning, est directrice générale de la Waubetek Business Development Corporation depuis 1988. Waubetek est une institution financière autochtone de premier plan qui fournit des services financiers aux entrepreneur.se.s autochtones et à 27 communautés des Premières Nations du nord-est de l'Ontario (centre du Canada). Elle est la première femme autochtone au Canada à diriger une institution financière régionale. Chez Waubetek, Mme Madahbee Leach a joué un rôle déterminant dans la mise en place d'initiatives régionales majeures ainsi que dans des investissements de 100 millions de dollars dans des entreprises et des projets économiques autochtones. À l'échelle nationale, elle a aidé à concevoir des programmes qui répondent aux besoins en capital des entreprises autochtones et des communautés des Premières Nations.

Mme Madahbee Leach siège actuellement aux conseils d'administration de Peace Hills Trust et de Métaux Niobay inc. Elle a également siégé au conseil de sa Première Nation et a été présidente de l'Institut des politiques du Nord et de la Société de développement du Nord de l'Ontario et ancienne directrice du Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Est, de la Société de développement de l'Ontario et de la Société Innovations Ontario. Elle a parlé et fait la promotion d'entreprises autochtones à l'échelle internationale dans des régions telles que l'Australie, la Suède, l'Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni. Mme Madahbee Leach est propriétaire d'Indigenous Business International, une entreprise qui fournit des services de conseil et de planification stratégique.

Dawn est récipiendaire d'un 2020 Indspire Award for Business and Commerce (trad. : prix Indspire 2020 pour les affaires et le commerce) et a été reconnue comme l'une des 100 femmes les plus influentes du Canada en 2018. Elle a également reçu la Médaille du service méritoire du Gouverneur général en 2018. Elle a également reçu le Anishinabek Nation Achievement Award en 2011. En 2004, elle a été reconnue comme « Mover and Shaker » pour le développement économique dans le Nord de l'Ontario. Mme Madahbee Leach a contribué à un chapitre du livre « Changing Lives: Women of Northern Ontario » (trad.: Changer des vies : Femmes du Nord de l'Ontario). Elle a également contribué à un livre intitulé « Governance in Northern Ontario – Economic Development and Policy-Making » (trad. : Gouvernance dans le Nord de l'Ontario – Développement économique et élaboration de politiques) par Segsworth et Conteh avec son chapitre « First Nations Inclusion: A Key Requirement to Building the Northern Ontario Economy » (trad. : « Inclusion des Premières Nations : une exigence clé pour bâtir l'économie du Nord de l'Ontario »).

Mme Madahbee Leach est diplômée du programme de développement économique de l'Université de Waterloo et détient un diplôme en sciences politiques et en droit des universités York et Laurentienne.

Pour en savoir plus, veuillez visiter :

www.naedb-cndea.com; www.waubetek.com; https://www.peacehills.com; https://www.oecd.org/publications/linking-indigenous-communities-with-regional-development-3203c082-en.htm; https://niobaymetals.com/wp/en/directors-administrators

Jacob Taylor
Principal, Orijinative Corporation

Depuis son plus jeune âge, Jake a consacré une grande partie de ses journées à la nature. La pêche, une compétence que son Grand-père lui a transmise, permet à Jake de maintenir un lien avec l'environnement.

Jake a été animateur du programme I am a Kind Man, (trad. : Je suis un homme gentil), joue de la flûte en bois et a également servi d'Oshkabawis à une suerie pendant de nombreuses lunes.

Jake a passé toute sa vie immergé dans une vie de curiosité et d'apprentissage et est la première génération de sa famille à faire des études postsecondaires : Baccalauréat en sciences de la santé, Western University (2011); Maîtrise en leadership autochtone, Western University (2013); Certificat en entrepreneuriat autochtone, Université Laurentienne (2013); PhD, Sciences de la santé autochtones, University of North Dakota (2024).

Jake a connu un succès incroyable en tant qu'entrepreneur autochtone, en tant que fondateur du Pontiac Group Inc., la première et la plus ancienne pratique de consultation des entreprises autochtones en matière de cannabis au Canada; la première et la plus ancienne pratique de consultation commerciale autochtone en matière de drones; et le développement d'un modèle d'affaires pour le plus grand incubateur autochtone au monde.

Apprenez à mieux connaître Jake sur orijinative.com.